Contenu de l’atelier : Expression corporelle – Rythme – Liberté – Célébration

Ateliers  ludiques de danse mêlant le jeu, le rythme et le sens de la célébration.

Ces ateliers visent à soutenir l’épanouissement de l’enfant et à l’encourager à apprendre à mieux se connaître, à prendre confiance en soi, à développer sa créativité et sa liberté, ainsi qu’à enrichir son expressivité en explorant la relation à soi-même, aux autres et au monde.

Nous travaillerons également sur le sens du rythme, important pour toute danse, qui est en quelque sorte le cadre, le garant de notre danse.

La notion de groupe est importante afin de favoriser le jeu ensemble, la solidarité, le respect, le savoir-vivre, et célébrer la joie ensemble.

En fonction de l’évolution du groupe, une petite chorégraphie inspirée des mouvements des enfants peut être créée avec un moment dédié à l’improvisation.

Durée de l’atelier : 1 heure

Pour qui ? Enfants

Prix : 150 €

Les animatrices : Sandra Vanoverberghe

Mon parcours en danse est très éclectique, mais celle-ci m’a toujours accompagnée depuis toute petite en passant de la gymnastique rythmique, danses de salon, tango argentin, rock and roll à la salsa.

J’ai également pratiqué les percussions africaines pendant 10 ans et m’initie à la percussion d’Italie du Sud.

Cela fait maintenant 6 ans que je suis des cours de Gypsy Duende, Oriental Duende et Danza Duende au sein de l’ASBL Mudriam (Danza Duende Belgium – www.mudriam.org). Je fais partie d’une compagnie amateur de danse d’inspiration tzigane : les FRENEZA JUPOJ (jupes folles en espéranto).

J’ai également animé des cours de danse féminine à la Maison des Femmes de Schaerbeek.

Le travail avec les enfants m’a toujours attirée puisque durant ma jeunesse, j’ai animé différents groupes d’enfants dans un mouvement de jeunesse, ainsi qu’organisé des ateliers de sensibilisation à l’environnement. Je possède un brevet en éco-pédagogie, axée sur l’éducation relative à l’environnement.

J’anime actuellement un cours de danse pour enfants de 6 à 8 ans en parascolaire à l’école Saint-Joseph de Boondael. et des ateliers de danse pour enfants sans abri en collaboration avec le SAMU social .

Hélène Gulizzi naît en France, dans une famille formée par l’immigration. Andalousie, Sicile, Écosse, Angleterre, France.
Son attrait pour la musique, la danse et les arts plastiques en général est encouragé et soutenu par ses parents. Elle suivra différentes formations en chant, piano, solfège et danse tout au long de sa vie et sera diplômée des Beaux-Arts de Lorient en 2004.

Entre 2003 et 2009, plusieurs collaborations avec des artistes de la scène vont façonner sa perception du corps, de sa relation au Temps, à l’Espace et à l’Autre. Elle se passionnera tour à tour pour la scénographie, la peinture décorative, la performance, l’animation de rue, …

A partir de 2006 jusqu’en 2015, le flamenco prendra une place de plus en plus importante dans sa vie artistique, avec ses allers-retours entre la Belgique et l’Espagne pour étudier auprès d’artistes et de maîtres tels que Coral Vados, Federico Ordonez, Marisol Valderama, Juana Amaya, pour ne citer que les plus réguliers.

Sa collaboration entre 2012 et 2015 avec le groupe de flamenco jazz Trovadotres, à Bruxelles, va lui permettre d’apprivoiser la scène en tant que soliste et de créer bon nombre de chorégraphies et d’arrangements rythmiques avec la complicité et la confiance sans faille de Louis Henry, le leader et compositeur du groupe.

Durant cette époque, une rencontre déterminante va lui permettre d’approfondir sa démarche et de s’affranchir de tous styles pour entrer dans l’authenticité de sa voie artistique et dans le Souffle de son amour pour la Danse.

En 2014, elle découvre la richesse des enseignements chorésophiques de Yumma Mudra et Michel Raji, qu’elle pratique constamment jusqu’à aujourd’hui, à travers ses recherches et créations artistiques et les ateliers qu’elle dispense depuis lors auprès des publics variés.

Elle propose des ateliers intensifs autour du rythme (issue souvent du flamenco), un travail de conscience corporelle, spaciale et rythmique, pour libérer son mouvement authentique tout en restant ancré dans son centre.

Actuellement, ses ateliers sont accueillis au sein de l’ecole Mudriam (mudriam.org), elle est aussi membre du réseau artistique international Danza Duende Network (duendenetwork.com), initié par Yumma Mudra.

Elle travaille aussi avec les enfants à la création de comédies musicales (École de la scène).
Mais son expérience la plus chère à son cœur et la plus gratifiante en tant que professeure et artiste, est l’atelier de mouvement en rythme qu’elle proposa au centre de jour Le Code de L’Equipe (Bruxelles) , grâce à la confiance de Anne Nouwynck et de ses collaborateurs. Libérer le mouvement grâce au rythme et à la pulsation commune entre les membres du groupe et la musique pour observer peu à peu les personnes sortir de leurs inhibitions.

Elle décide alors de reprendre des études supérieures d’Educateur spécialisé pour inscrire son travail dans ce domaine et enrichir ses expériences.

Ses collaborations artistiques et scéniques les plus récentes sont:
• Ensemble de musique orientale Tarabella et la chanteuse Noria Zaman, avec les danseuses et collègues Ninon Robin et Sandra Vanoverberghe (Mudriam et Duendenetwork)
• Trovadotres, flamenco jazz
• Kali Sara, flamenco, jazz manouche, musique des Balkans
• Récital Boxon, textes de Maïa Chauvier et musique du monde
• En 2015, une collaboration en duo avec le saxophoniste Vincèn Robin donne naissance au spectacle Luz-A-zuL.