Victorina Eeckeloo – musique classique

 

Victorina Eeckeloo a commencé sa formation professionnelle à l’Institut Lemmens de Louvain avec les professeurs Jan Caals et Gerda Lombaerts. Elle a ensuite étudié  au Codarts à Rotterdam sous la direction de Carolyn Watkinson et Charlotte Riedijk. Après Rotterdam, elle part pour Rome, où elle obtient un Master en chant avec la plus grande distinction dans la classe de  Cinzia Alessandroni au Conservatorio di Santa Cecilia.Elle se perfectionne actuellement avec le professeur de chant belge Axel Everaert.

Victorina a également suivi des master classes, notamment avec Roberta Alexander,

Renate Behle, Ann Hallenberg, Deborah York récemment avec Anna Bonatibus.

En tant que jeune mezzo, elle a participé à de nombreux concerts prestigieux. En particulier on soulignera ses performances à Rotterdam dans le  Pierrot Lunaire d’ Arnold Schönberg, le solo d’alto dans la Petite messe solennelle de Gioachino Rossini et dans Die Sieben Letzen Worte

de Joseph Haydn, en plus de compositions pour mezzo et l’orgue en Belgique et en Allemagne. Elle a également chanté dans la série de concerts bruxellois Young Talent et régulièrement avec l’ensemble italier Il Respiro Lirico. Sur scène elle a joué dans l’opéra Suor Angelica de Puccini et dans l’opérette Eine Nacht in Venedig de Johann Strauss.

Les compositeurs préférés de Victorina sont Handel et Rossini, mais elle aime également  découvrir

un répertoire plus contemporain. Dès que l’émotion et la beauté se conjuguent, cette musique l’intéresse.

 

Lien: https://www.victorinaeeckeloo.com/

 

 

Catégorie : Étiquette :

Description

 

 

Informations complémentaires

Durée:

1h – 1h30

Lieu de prestation sans frais de déplacement :

Bruxelles

Matériel à fournir par le lieu d'exécution:

Piano

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Victorina Eeckeloo – musique classique”

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.